Et quand on a bien cassé… il faut nettoyer !

Si la démolition peut présenter des côtés intéressants (faire tomber une cloison à coups de masse a incontestablement quelque chose de jouissif), on ne peut pas en dire autant de l’évacuation des gravats… il a pourtant fallu s’en charger !

Antonin a donc accumulé les aller-retour à la déchetterie (après avoir rempli des dizaines de grosses poubelles en plastique, elles-mêmes chargées dans « le camion Pan Pan », acquis en vue des travaux), mais nous avons aussi loué une benne pour évacuer la majeure partie des gravats, qu’il a fallu auparavant trier.

Grand moment que celui de la mise en place de la goulotte… Pour éviter d’avoir à hisser les gravats par les fenêtres du dernier étage, nous avons percé un trou dans le plancher, auquel nous avons fixé le haut de la goulotte. Les garçons pouvaient donc vider les gravats directement par le trou du plancher, et les déchets tombaient dans la benne par la goulotte à partir des fenêtres du premier étage.

Les derniers détails de nuit…

On casse tout ! #2

Le deuxième étage démoli, nous sommes passés au premier. Ici, comme au dernier niveau, de nombreuses cloisons sont tombées. Le lattis plâtre a disparu aussi et une énorme dalle, où l’on trouvait une salle de bain, a donné un peu de fil à retordre à nos démolisseurs… Mais un bon perforateur, de la patience et des muscles en sont venus à bout !

On casse tout ! #1

Avant de lancer les travaux de réhabilitation de la maison Pan-Pan, il nous fallait faire place nette : nous avons donc consacré une partie de l’été et de l’automne à démolir les trois niveaux de la maison.

Enfin, je dis nous… ayant été rapidement interdite de coups de masse pour cause de bébé en fabrication, j’ai seulement assuré le service restauration pour les nombreux amis qui ont donné de leur temps et de leurs muscles pour nous aider. Si certains ont apprécié le défoulement qu’apporte l’abattage de cloisons, d’autres ont eu moins de chance en se chargeant de porter radiateurs en fonte ou gravats… qu’ils soient en tout cas tous remerciés !